Culture, Livres

Mes derniers livres coups de coeur (concours)

8 avril 2015

Mes derniers livres coups de coeur

Je vous présente aujourd’hui mon premier article Lecture et j’ai décidé d’en profiter pour organiser un petit concoursje vous propose de gagner l’un des trois livres que je vais vous présenter ! Pour cela rien de plus simple :

1. Likez, si ce n’est déjà fait, la page Facebook du blog.

2. Après l’avoir lu, laissez un petit commentaire sous l’article en précisant lequel des trois livres vous aimeriez gagner et en partageant votre dernier coup de coeur lecture !

Comme pour le précédent concours, chaque commentaire correspondra à un numéro et j’utiliserai le site Random pour tirer au sort le numéro gagnant.

Vous avez jusqu’à dimanche minuit (le dimanche 12 avril) pour participer. Tirage au sort et annonce du résultat le lundi 13 avril. J’enverrai alors le livre au gagnant ou à la gagnante (adresse en France seulement). Bonne chance à tous !

 1. La Gaieté, Justine Lévy

Justine Lévy, La Gaieté

Justine Lévy, La Gaieté, Ed. Stock, Paris, janvier 2015, 18 €

Mon avis :

Ne vous fiez pas trop au titre car il ne s’agit pas d’un livre gai, léger. Tout comme son héroïne, le roman de Justine Lévy est empreint d’une mélancolie bien particulière, de celles dont on a du mal à se défaire. Louise est une jeune maman qui a décidé d’arrêter d’être triste le jour où elle est est tombée enceinte. Comme ça, comme on déciderait d’arrêter de fumer. Cette grossesse, cet événement banal, conventionnel diraient certains, Louise la vit comme une véritable révolution. Car ce qui se joue dans ce récit, c’est avant tout la question de la transmission, ou plutôt le rejet de la transmission : comment avoir un enfant sans reproduire les névroses familiales ? Comment protéger ses enfants des déséquilibres hérités de ses propres parents ? Pour Louise, la gaieté, loin d’être une réalité facile, est une quête, un combat de tous les jours, une lutte acharnée contre le chagrin, qui s’immisce si facilement dans les fissures de son être.

L’écriture de Justine Lévy, auteur de Rien de Grave et Mauvaise Fille, laisse rarement indifférent. Les phrases s’enchaînent à un rythme effréné, le style est affûté, saccadé, la parataxe s’installe à chaque page. Cette narratrice, Louise, à laquelle on a un peu de mal à s’attacher au début du roman, finit par nous toucher, autant par sa force tranquille que par sa fragilité délicate, sa maladresse émouvante. Elle fait preuve de beaucoup d’autodérision : on sourit, on rit presque parfois, mais jamais pour bien longtemps. Le roman alterne entre scènes de la vie quotidienne et analepses, qui nous replongent dans les souvenirs, souvent difficiles, de l’héroïne. Dans son cheminement vers une forme de sérénité, Louise devra arrêter d’être la fille pour devenir pleinement la mère.

Les premières lignes :

Justine Lévy La Gaieté

La quatrième de couverture :

« C’est le paradis, c’est mon paradis, je ne sais plus rien de la politique, des livres qui paraissent, des films, des projets de Pablo, de l’autre vie, la leur, c’est comme un jeûne, une ascèse puéricultrice, c’est comme si j’avais été opérée de ma vie d’avant, je ne sais pas si ça reviendra, je ne sais même pas si je le souhaite, j’adore cette nouvelle vie de mère de famille un peu débile mais résignée, les jours cousus les uns aux autres par l’habitude et la routine, je me voue tout entière à mes enfants, je les tiens fort dans mes bras, je les tiens fort par la main, et bien sûr qu’eux aussi me tiennent et qu’ils m’empêchent de tomber, de vriller, bien sûr qu’eux aussi me rassurent, me comblent, me protègent et me procurent cette joie bizarre, assez proche de la tristesse peut-être, parce que je vois bien que ce n’est plus seulement de l’amour, ça, au fond, c’est de l’anéantissement. »

Morceau choisi :

« Et puis mon ventre a grossi, et puis je me suis dit voilà, je suis comme les autres, sur la même piste, les mêmes rails, parce que c’est bien ça que font les femmes, non ? avoir des enfants, former un couple, fonder une famille, j’ai hésité entre beurk et super, entre rire et pleurer, pile ? face ? et c’est là que j’ai pris la décision d’arrêter d’être triste. Je n’ai pas pensé bon maintenant je vais être heureuse, on va être heureux tous les deux, trois les trois bientôt, car je sais bien que ça ne veut rien dire, être heureux, est-ce qu’on a déjà vu quelqu’un être heureux plus d’un quart d’heure ? est-ce que maman n’a pas cherché le bonheur en vain en vain en vain toute sa vie ? (…) Quel désastre, le bonheur. Quelle tristesse de vouloir être heureux. (…) Non, la gaité, la vraie gaieté, ou peut-être la fausse je ne sais pas, la gaieté qu’on décide, la gaieté comme résolution, c’est ce qui marche le mieux ».

 2. La vie en mieux, Anna Gavalda

La vie en mieux, Anna Gavalda

Anna Gavalda, La vie en mieux, Ed. Le Dilettante, mars 2014, 17 €

Mon avis

Ce n’est pas une mais deux histoires que l’on lit, l’une à la suite de l’autre, dans ce livre. Deux longues nouvelles, deux tranches de vie. Chacun des héros, Mathilde, 24 ans, et Yann, 26 ans, va être secoué par un événement qui l’encouragera à remettre en question son existence tranquille et à vivre mieux, plus grand, plus loin.

Mathilde vit en coloc’, elle a abandonné ses études d’histoire de l’art pour un petit boulot fourni par son beau-frère et elle boit un peu plus que de raison. Un jour, elle oublie son sac à main dans un café et l’homme qui l’a retrouvé demande à la rencontrer pour le lui rendre. Mais qui est ce Jean-Baptiste, si réservé et si intrigant ? Yann, quant à lui, est diplômé d’une école de design, mais il travaille comme démonstrateur d’électroménager dans un grand magasin. Il vit avec sa copine dans un petit appartement parisien. Un soir, il rend service à ses voisins, un couple haut en couleur, et apprend à les connaître autour d’un dîner arrosé. Cette rencontre va bouleverser son existence.

Dans ce livre, Anna Gavalda nous parle du monde d’aujourd’hui, d’une jeunesse un peu blasée qui a besoin d’un petit coup de pouce pour créer et saisir les opportunités. Comme dans la vraie vie, il y a des ratés, des gens paumés, des moments de gêne, des mots crus, des hésitations, des situations cocasses, des soirées alcoolisées… À l’image des personnages, les deux histoires sont empreintes d’une maladresse touchante, d’un certain mal-être mais aussi d’une belle lueur espoir. Ce n’est pas un grand livre mais c’est un joli livre, l’un de ceux que l’on finit avec du baume au coeur et une grosse envie de vivre.

Les premières lignes :

La vie en mieux, Anna Gavalda

La quatrième de couverture :

Deux histoires.

Deux histoires de jeunes gens de notre temps, repus, mais affamés, polis, mais enragés, qui préfèrent encore prendre le risque de se tromper de vie plutôt que de n’en vivre aucune.

Morceaux choisis (un pour chaque histoire) :

1. « Les téléphones, les textos, les écrans, les chats et les e-mails, je ne voulais plus de ces bornes imaginaires sur ma carte du Tendre.
J’avais donné, j’avais souffert, j’avais payé mon écot à tous ces plans foireux, absurdes et chimériques que nous imposait l’amour au temps du numérique.
Oui, j’étais fatiguée. Pire même, je me sentais dépouillée, vidée, désincarnée, d’avoir si souvent aimé sans aimer. Maintenant, je voulais de vraies histoires avec des vraies gens et du vrai gras autour autrement je préférais encore passer mon tour. »

2. « On peut rater sa vie par politesse »

3. Temps glaciaires, Fred Vargas

Temps glaciaires, Fred Vargas

Fred Vargas, Temps Glaciaires, Ed. Flammarion, mars 2015, 19,90€

Mon avis :

Quel bonheur de se replonger dans l’univers de Fred Vargas ! C’est qu’ils m’avaient manqué Adamsberg, Danglard, Retancourt, Veyrenc et le reste de la brigade criminelle du 13ème. Je ne suis pas une grande lectrice de polars mais j’adore ceux de Fred Vargas et je les dévore toujours en moins de deux. On n’a décidément pas envie d’éteindre la lumière et on finit toujours pas se coucher plus tard que prévu ! Dans Temps glaciaires, le commissaire Adamsberg et son équipe se retrouvent encore une fois confrontés à une enquête pour le moins épineuse : des suicides douteux, une sombre histoire de meurtres sur une île déserte islandaise et une assemblée de passionnés de la Révolution Française s’entremêlent pour faire de cette enquête une « grosse pelote d’algues enchevêtrées », pour reprendre les mots de notre cher commissaire.

Comme toujours, l’intrigue est bien ficelée, l’écriture très agréable, les personnages drôles et attachants… On retrouve nos héros habituels mais on croise également des êtres singuliers, comme Marc le sanglier ou l’effroyable afturganga, un légendaire démon islandais ! Bref, un vrai régal.

Les premières lignes :

Temps glaciaires, Fred Vargas

La quatrième de couverture :

« Adamsberg attrapa son téléphone, écarta une pile de dossiers et posa les pieds sur la table, s’inclinant dans son fauteuil. Il avait à peine fermé l’œil cette nuit, une de ses sœurs ayant contracté une pneumonie, dieu sait comment.

– le femme du 33 bis ? demanda t-il. Veines ouvertes dans la baignoire ? Pourquoi tu m’emmerdes avec ça à 9 heures du matin, Bourlin ? D’après les rapports internes il s’agit d’un suicide avéré . Tu as des doutes ?

Adamsberg aimait bien le commissaire Bourlin. Grand mangeur, grand fumeur, grand buveur, en éruption perpétuelle, vivant à plein régime en rasant les gouffres, dur comme pierre et bouclé comme un jeune agneau, c’était un résistant à respecter, qui serait encore à son poste à 100 ans.

– Le juge Vermillon, le nouveau magistrat zélé, est sur moi comme une tique, dit Bourlin. Tu sais ce que ça fait les tiques. »

Morceau choisi :

– J’appelle Danglard. Lui saura peut-être. (…)
– Le commandant Adrien Danglard ? intervint un brigadier. De la brigade criminelle de Paris 13 ?
– Lui-même. Il sait des choses que vous n’apprendrez pas en trente vies.
– Mais derrière lui, murmura le brigadier, il y a le commissaire Adamsberg.
– Et ? dit Bourdin en se levant presque majestueusement, les poings posés sur la table.
– Et rien, commissaire.

Bonne chance à tous pour le concours !

Update du lundi 13 avril : 

C’est Victoria (commentaire n°5) qui remporte le concours ! Elle va pouvoir découvrir La Gaieté, de Justine Lévy. Merci à toutes pour vos participations et à bientôt !

Random - résultat concours lecture

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply MALEFIQUE 8 avril 2015 at 8 h 08 min

    Holà ! Je viens tenter ma chance pour cette belle attention !!
    Mon dernier coup de coeur c’est Soleil Vert. J’avais vu le film il y a bien longtemps et celà m’avait marqué fortement. Le livre est disons,moins violent car le pire est suggéré alors que le film déploie et dévoile plus. Surtout le final …
    Je vais tenter pour « La vie en mieux, Anna Gavalda »
    Merciiii 😉

  • Reply Petite G 8 avril 2015 at 12 h 44 min

    Bonjour et un grand merci pour ce concours, des livres, mon péché mignon !
    Les trois me séduisent je l’avoue, mais je vais quand même opter pour « Temps glaciaires » de Fred Vargas, car j’adore l’univers de cet auteur et elle ne m’a jamais déçue.
    Un de mes derniers coups de coeur va à un livre pas très récent je crois, « Finnigan et moi » de Sonya Hartnett, classé parfois dans la littérature dite « jeunesse » mais alors là, pour le coup, je ne vois pas bien pourquoi…Un livre merveilleusement écrit, poignant mais plutôt sombre, qui se dévore d’une traite 🙂
    je suis bien sûr déjà abonnée fb (Géraldine Larbre)
    Belle fin de semaine !

  • Reply Agnès Berbesson 8 avril 2015 at 15 h 32 min

    Bonjour, Magnifique concours, je participe avec grand plaisir pour le livre « Temps glaciaires ».
    Mon livre coup de coeur du moment : « Dans la peau d’un thug »
    Nargesse Bibimoune, étudiante de 22 ans, m’a beaucoup touché avec sa façon de raconter la vie d’un simple banlieusard du nom de Youssef, dans le livre « Dans la peau d’un thug ». Tout au long du livre, on découvre ce que vivent réellement les banlieusards dans leur quotidien, une vie avec des problèmes comme nous en avons tous, une vie contraire à ce que peut penser la société d’aujourd’hui.
    Je suis fan de votre page Facebook : Agnes Berbesson
    Mon mail : mestroiszamours (@) laposte.net
    Merci à vous et aux auteurs & excellente après-midi !!!
    Agnes

  • Reply tribulus 8 avril 2015 at 20 h 02 min

    bonsoir à vous !
    à en lire les textes, c’est Gavalda, la vie en mieux qui me tente le plus, très envie d’aller plus loin, et ne pas me contenter de quelques lignes ! j’aime déjà beaucoup l’auteur
    sinon je suis fan sous le pseudo de tribulus roland
    mon dernier coup de coeur littéraire est ken follett, je ne pensais jamais venir à bout d’un tel « pavé » mais les batisseurs de cathédrales » ont su faire mon bonheur , une vraie merveille d’écriture ! où on se laisse bercer et emmener a travers les générations, très proche que j’étais des personnages, tant ils étaient attachants
    merci à vous pour le beau cadeau, bonne soirée

  • Reply Victoria's Tea Time 8 avril 2015 at 21 h 52 min

    Bonsoir Sarah,
    Merci de partager avec nous tes coups de coeur lecture, j’aime beaucoup découvrir de nouvelles lectures potentielles.
    Les deux premiers livres m’intriguent pas mal mais je penche pour le 1er, le thème de la transmission est intéressant je trouve, car souvent difficile non ?
    Des derniers livres que j’ai lu, Le Confident d’Hélène Grémillon est mon super coup de coeur. Toutes les personnes à qui je l’ai conseillé n’ont pas pu décroché avant la fin de l’histoire. On retrouve un peu de maternité et de quête de ses origines sur fond de seconde guerre mondiale, je ne sais pas si tu le connais mais si non, je te le conseille vivement si tu as un aprem de libre 😉
    Bonne soirée

  • Reply Celine Bruness 8 avril 2015 at 22 h 18 min

    Coucou Sarah 😉
    Jolies découvertes Je n’ai lu aucun de ces romans et ils semblent tout très intéressants!
    Celui qui me tente le plus (et de loin) est « La vie en mieux » . A vrai dire, j’ai l’impression de me reconnaître assez dans ces personnages, sur le fait d’être un peu perdu et de se « tromper de vie »…Je suis curieuse de voir ce que deviendront les héros du livre!
    Mon dernier coup de coeur c’est La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel. Je t’avoue que je suis seulement en train de le finir, parce qu’un joli livre tout en poésie comme celui-ci se savoure! D’habitude, j’aime les histoires avec des dialogues, de l’action, mais ici, tout est conté en finesse,.. C’est une belle histoire d’amitié, d’exil, et elle me fait beaucoup réfléchir… 🙂 J’y retourne juste après mon passage sur ton blog hi hi ^^
    Je suis déjà fan de ta page FB (Celine Bruness)
    Merci pour le concours!
    Bisous et bonne soirée ♥

  • Reply Aude Lilou 9 avril 2015 at 0 h 32 min

    Bonsoir Sarah
    Merci de partager avec nous tes coups de cœur et en plus de nous les faire gagner
    Je ne passe pas à côté de cette belle occasion d’élargir mon horizon littéraire
    Je participe avec l’espoir d’être la chanceuse qui pourra passer un agréable moment livresque en compagnie de Temps glaciaires de Fred Vargas ! Mon dernier coup de coeur : Une ère nouvelle de Chris Red piqué à mon frère ! Je suis déjà fan FB (Aude Lilou)
    Merci beaucoup
    Belle soirée

  • Reply Celina 10 avril 2015 at 10 h 10 min

    Merci pour ce concours ! J’ai hésité avec Fred Vargas, que j’aime beaucoup, mais je choisis Justine Lévy ! L’intrigue me rappelle celle de deux ouvrages d’Eliette Abécassis que j’avais dévorés, Une Affaire Conjugale et Un Heureux Evénement. J’ai terminé il y a peu La Vérité sur l’Affaire Harry Québert, qui m’a tenue en haleine, et suis maintenant plongée dans un style radicalement différent avec le roman d’une auteure allemande (Katharina Hagena, connue pour Le Goût des Pépins de Pommes), L’Envol du Héron, sur la quête d’identité. Vivement recommandé !
    A très vite, et encore merci ! 🙂

  • Reply Ciara 10 avril 2015 at 22 h 11 min

    Salut Sarah! Merci pour ca, j’adore tous vos articles. Ils sont toujours intéressant est les photos sont super. Le blog est trés cool! Mon dernier coup de coeur lecture est L’elegance du hérisson, Muriel Barbery. C’est drole, inspirant et – a mon avis – un roman trés chaleureux qui communique la beauté de la vie. Pour ma part dans le concours, je choisis ‘La vie en mieux, Anna Gavalda’ parce qu’il ressemble L’elegance du herisson – (selon votre article) le meme type de roman; « que l’on finit avec…. une grosse envie de vivre »
    Merci et Bonsoir!

  • Reply anna la bretonne 11 avril 2015 at 13 h 50 min

    Bonjour,
    merci pour ce chouette concours.
    les trois livres m’attirent, mais j’ai une petite préférence pour le Vargas.
    je suis fan fb sous le nom domynik pron, et je viens de lire trois livres d’affilée car j’ai accompagnée ma minie à l’hôpital pendant 3 jours suite à une sévère infection urinaire.
    j’ai notamment lu « le don d’Anna » de Cécilia Samartin, l’histoire très prenante d’une jeune orpheline qui cherche à oublier les affres de sa jeunesse au Salvador, jeunesse perdue suite aux meurtres barbares perpétrés sur toute sa famille dont sa maman adorée.
    Bon week-end.

  • Reply Julia 12 avril 2015 at 8 h 14 min

    Cool, un nouveau concours 🙂 Pour ma part, je pense que les trois livres ont l’air vraiment top mais j’ai un petit penchant pour celui d’Anna Gavalda, La Vie en Mieux.
    En ce moment je suis en train de lire La Vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker et j’adore. J’en suis, pour l’instant, seulement à la page 170 mais c’est un livre que j’aime beaucoup. Le ton, parfois dramatique et parfois amusant, est très agréable et l’histoire très prenante. Sinon j’ai lu Léon&Louise d’Alex Capus que j’ai vraiment adoré. C’est l’histoire de Léon et Louise qui se recontrent jeunes et qui se perdent de vue sans jamais s’oublier vraiment.
    Merci pour le concours, je croise les doigts 🙂

  • Reply Ariane 12 avril 2015 at 11 h 16 min

    Bonjour Sarah,
    J’ai très envie de lire La Gaieté, de Justine Lévy. Le thème de ce livre me rappelle celui du très beau roman de Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit.
    Mon dernier coup de cœur littéraire : Charlotte, de David Foenkinos, qui m’a bouleversée !
    Bravo pour ton très beau blog et merci pour ce chouette concours !
    Ariane

  • Reply Anne-So V 12 avril 2015 at 15 h 59 min

    Coucou Sarah ! Chouette, un nouveau concours ! Pour moi ce serait Anna Gavalda, j’ai adoré L’Echappée belle… Bon dimanche !

  • Reply Les Jolis Mondes 13 avril 2015 at 19 h 39 min

    Merci à toutes pour vos commentaires et vos partages ! Vous m’avez donné plein de belles idées pour de futures lectures 🙂 Je viens d’updater l’article pour annoncer le nom de la gagnante : bravo à Victoria, qui remporte le livre La Gaieté de Justine Lévy !

  • Reply Charlotte 14 avril 2015 at 18 h 59 min

    Celui de Justine Lévy me tente bien, les premières lignes m’intriguent.

  • Reply Maryse 26 avril 2015 at 23 h 35 min

    J’adore Anna Gavalda, j’ai eu l’occasion de la rencontrer il y a quelques années. Le livre me donne trop envie maintenant ˆˆ. Je te conseille l’échappée belle qui est vraiment top et rapide à lire !

    • Reply Les Jolis Mondes 27 avril 2015 at 8 h 00 min

      Quelle chance d’avoir pu rencontrer Anna Gavalda, ça a dû être un moment passionnant ! J’ai lu L’échappée belle il y a quelques années et j’avais beaucoup aimé. J’ai aussi aimé 35 kilos d’espoir, un joli roman pour enfants, et bien sûr Ensemble, c’est tout 🙂

      • Reply Maryse 27 avril 2015 at 9 h 01 min

        Oui c’était un chouette moment elle est adorable. J’ai bien aimé aussi je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part. Ceux sont pleins de petites nouvelles c’est top !

        • Reply Les Jolis Mondes 27 avril 2015 at 9 h 33 min

          Ah oui, je l’avais lu aussi ! Il m’a moins marquée mais je me rappelle avoir passé un bon moment 🙂

    Leave a Reply

    x Close

    Like Us On Facebook