Balades & visites, Culture, Expos et musées, Paris

L’expo Picasso Mania au Grand Palais

26 octobre 2015

Jean-Michel Basquiat, Picasso Mania

Lorsque j’ai vu pour la première fois l’affiche de l’exposition Picasso Mania au Grand Palais, j’avoue avoir été un peu méfiante. Il faut dire que, plutôt qu’une oeuvre du peintre, c’est une photographie de Gjon Mili représentant Picasso torse nu qui a été utilisée pour illustrer l’affiche. Quant au titre de l’expo, il a un petit côté accroche commerciale grand public. Une petite visite sur le site du Grand Palais nous apprend que l’exposition présente « cent chefs d’œuvre de Picasso, dont certains jamais montrés, confrontés aux plus grands maitres de l’art contemporain, David Hockney, Jasper Johns, Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat… ». J’ai trouvé l’idée très ambitieuse et vraiment intéressante, tout en me demandant si l’exposition n’allait pas se concentrer sur l’icône, le mythe Picasso, plutôt que sur son oeuvre et sur l’influence réelle qu’elle a eu sur les artistes contemporains. C’est donc avec beaucoup de curiosité que j’ai pénétré dans l’enceinte du Grand Palais pour découvrir l’expo Picasso Mania…

J’ai bien sûr été impressionnée par la richesse de l’exposition. Ce sont pas moins de 300 oeuvres qui y sont présentés (dont le tiers sont de Picasso). Même si le tout manque parfois de liant, le parcours de l’exposition a été pensé de façon intéressante, selon une logique chronologique mais aussi thématique. À l’entrée de l’exposition, le visiteur est accueilli par un mur de vidéos réalisées par la petite-fille du maître, Diana Widmaier-Picasso : on y entend plusieurs artistes raconter l’influence que Picasso a eu sur leur oeuvre.

Picasso Mania

Dans la même salle se dresse un autoportrait de Picasso peint en 1901, au début de la célèbre période bleue. Il s’agit de la première des nombreuses représentations de Picasso présentes dans l’exposition, mais celles qui suivront contrasteront avec cet autoportrait assez austère, un brin mélancolique.

Picasso, autoportrait 1901

La figure de l’artiste et la construction de l’icône sont clairement au coeur de cette Picasso Mania. Les représentations du maître sont nombreuses et, forcément, plus ou moins réussies (elles m’ont en tout cas plus ou moins parlé). Avant de voir l’exposition, je n’avais pas vraiment conscience de la force de l’engouement des artistes contemporains pour Picasso.

Erró, Hommage à Picasso, 1982

Erró, Hommage à Picasso, 1982

Portrait de Picasso par Yan Pei-Ming

Portrait de Picasso par Yan Pei-Ming

Paul Mac Carthy, Dick eye (from the Pirate Head series), 2002

Paul Mac Carthy, Dick eye (from the Pirate Head series), 2002

Jean-Olivier Hucleux, Portrait de Picasso (graphite sur papier), 1987 (détail)

Jean-Olivier Hucleux, Portrait de Picasso (graphite sur papier), 1987 (détail)

Maurizion Cattelan : sans titre / Picasso. 1998

Maurizion Cattelan : sans titre / Picasso. 1998

Chéri Samba, Picasso

Chéri Samba, Picasso, 2000

Jean-Michel Basquiat, Picasso Mania

Jean-Michel Basquiat, Untitled (Pablo Picasso), 1984

À plusieurs endroits, plusieurs toiles de Picasso (ou d’autres artistes d’ailleurs) sont présentées sur un même mur, très proches les unes des autres. J’ai d’abord été surprise par ces juxtapositions, qui ne permettent pas à mon sens de bien mettre en valeur les oeuvres, mais j’ai mieux compris ce choix quand j’ai appris que Picasso lui-même aimait accrocher ses oeuvres ainsi dans son atelier.

Picasso Mania

picasso-mania

© Rmn-Grand Palais / Photo Didier Plowy, Paris 2015/ADAGP
(les photos étaient interdites dans cette salle)

J’ai trouvé deux des oeuvres de David Hockney vraiment intéressantes : il y revisite en effet le cubisme de Picasso de façon tout à fait novatrice, à partir de photos Polaroïd juxtaposées.

David Hockney, Picasso Mania

J’ai aussi été agréablement surprise par la façon dont Picasso a influencé deux artistes américains dont j’aime beaucoup le travail : Andy Warhol et Roy Lichtenstein.

Warhol, Heads

Andy Warhol, Picasso Mania

Ci-dessus : trois oeuvres d’Andy Warhol appartenant à la série des Heads, d’après Picasso.

Roy Lichtenstein

Roy Lichtenstein, Woman with Flowered Hat, 1963

Roy Lichtenstein, Brushtroke Head II

Roy Lichtenstein, Brushtroke Head II, 1987

On peut facilement rester deux ou trois heures à arpenter les 15 salles du Grand Palais dédiées à cette Picasso Mania (surtout si l’on prend l’audioguide). Ç’en est presque étourdissant, il faut un moment pour digérer tout ce que l’on y voit. C’est d’ailleurs peut-être l’un des principaux reproches que je ferais à cette Picasso Mania : on a parfois l’impression d’un trop-plein un peu confus et, à vouloir nous en mettre plein la vue, l’expo peut nous faire passer à côté de certaines pépites.

Je pense notamment à cette passionnante oeuvre de Rineke Dijkstra, I see a Woman Crying, une installation vidéo dans laquelle on découvre les réactions d’enfants de Liverpool face à La femme qui pleure de Picasso. L’imagination des enfants m’émerveillera toujours !

Rineke Dijkstra, I see a Woman Crying

Difficile en revanche de manquer certaines oeuvres monumentales. Je pense notamment à Qui a peur du grand méchant loup ? d’Adel Abdessemed (2012), une immense composition pour le moins dérangeante puisqu’il s’agit d’un amas de plusieurs centaines d’animaux empaillés et brûlés. L’oeuvre fait la même taille que le Guernica de Picasso et évoque elle aussi l’idée de massacre… Âmes sensibles, s’abstenir !

Adel Abdessemed, Qui a peur du grand méchant loup ?

Je vous laisse découvrir quelques unes des autres photos que j’ai prises lors de ma visite mais je vous conseille surtout d’aller découvrir par vous-mêmes cette Picasso Mania à laquelle on peut certes reprocher des choses, mais qui reste une exposition riche et passionnante !Niki de Saint Phalle, Salut Pablo

Picasso Mania montage

Exposition Picasso Mania au Grand Palais
Du 7 octobre 2015 au 29 février 2016

Jours et horaires d’ouverture :
lundi, jeudi et dimanche de 10h à 20h
mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22h
Fermé le mardi sauf pendant les vacances scolaires
Ouverture tous les jours de 9h à 22h pendant les vacances de la Toussaint et de Noël
(pour les fermetures anticipées, voir le site internet du Grand Palais)

Tarifs :
Plein tarif : 14 €
Tarif réduit : 10 €
Tarif tribu (4 personnes dont 2 jeunes entre 16 et 25 ans) : 38 €
Pensez aussi à la carte Sésame (elle ne coûte que 25 € jusqu’à 30 ans inclus) !

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Anne 26 octobre 2015 at 11:36

    Picasso est partout, aussi aux Abattoirs à Toulouse en ce moment. Je ne pourrai pas aller à Paris, mais j’irai à Toulouse!

    • Reply Les Jolis Mondes 27 octobre 2015 at 08:35

      Je n’avais pas entendu parler de l’expo de Toulouse ! J’aime bien l’angle choisi, cette idée d' »horizon mythologique » :)

  • Reply En Mode Bonheur 27 octobre 2015 at 14:49

    Merci pour ce compte-rendu d’expo ultra complet !
    Je ne pense pas avoir le temps de la visiter lors de mon passage à Paris alors ton post tombe bien :)
    C’est vraiment très très intéressant. Je crois que c’est la première fois que j’apprends autant de choses dans un article haha !

    Bises,
    Julie

    • Reply Les Jolis Mondes 31 octobre 2015 at 07:39

      Merci à toi Julie, je suis ravie que tu aies appris des choses grâce à mon article :D A bientôt !

  • Reply Julia 27 octobre 2015 at 19:19

    Top, trop hâte d’aller la voir :)

    • Reply Les Jolis Mondes 31 octobre 2015 at 07:40

      Go go go, c’est une expo vraiment sympa :)

  • Reply carole 31 octobre 2015 at 10:28

    Superbe article qui donne vraiment envie d’aller au grand Palais et un grand bravo pour les photos

    • Reply Les Jolis Mondes 15 février 2016 at 10:52

      Merciii <3 Je viens de voir que je ne t'avais pas répondu...!

  • Reply LaRoux 1 novembre 2015 at 15:10

    Tout se passe toujours à la Capitale, et c’est embêtant pour les gens comme moi qui adore l’Art, mais qui sont trop loin de Paris :'(

    • Reply Les Jolis Mondes 15 février 2016 at 10:53

      Oh mince, j’avais oublié de répondre à ton commentaire… Je comprends tout à fait ta frustration, c’est vrai qu’il se passe tellement de choses à Paris. En même temps il y a souvent de très belles expos ailleurs en France, heureusement ! As-tu eu l’occasion de venir voir l’expo Picasso entre temps ?
      A bientôt !

  • Reply daumas 15 février 2016 at 10:30

    « Avant de voir l’exposition, je n’avais pas vraiment conscience de la force de l’engouement des artistes contemporains pour Picasso. »
    C’est exactement ce que j’ai ressenti et découvert.
    Cette expo met bien en relief la puissance novatrice et créative de son œuvre et l’influence de cet artiste (ce maitre).
    A VOIR (dépêchez vous !!!!)

    • Reply Les Jolis Mondes 15 février 2016 at 10:54

      Oui, il ne reste plus beaucoup de temps pour la voir (fin de l’expo le 29 février) ! Merci pour ton commentaire :)

    Leave a Reply