Culture, Livres, Noël

Cadeaux de Noël de dernière minute : les livres

18 décembre 2015

Livres photo d'ouverture

Vous n’avez pas terminé d’acheter vos cadeaux de Noël ? HELP ! Pas d’inquiétude, vous avez encore quelques jours pour passer à la Fnac et dégoter LE livre qui fera plaisir à votre … (mec, soeur, papa, meilleure amie, tonton Bernard…) :) Je vous propose une sélection de beaux livres photo puis quelques jolis romans, des livres de blogueuses (mode, cuisine, DIY, déco) et enfin quelques BD. J’espère que ces petites idées vous aideront !

Quelques beaux livres de photographie

Livres photo Salgado et McCurry

Livre photo 2

1. Genesis, Sebastião Salgado49,99 €, ou n’importe quel autre livre de ce maître du noir et blanc (Plus d’infos sur cet incroyable photographe dans mon article dédié).
2. Les icônes photographiques, Steve McCurry, 49,95 € (J’ai ce livre à la maison car ma soeur l’avait offert à mon mari, il est magnifique. J’ai prévu de vous parler de ce grand photographe très bientôt sur le blog).
3. Tumultueuse Amérique, 1960-1990, Jean-Pierre Laffont, 70 € (J’ai manqué l’expo à la MEP mais elle avait l’air top !).
4. Métropolisson, Janol Apin, 25 € (plus d’infos sur ce projet amusant juste ici).
5. Vivian Maier, Street Photographer, 39 € (cette photographe amatrice américaine a été découverte de façon posthume il y a quelques années seulement et ses photos des rues de Chicago ou New York sont très intéressantes).

Les jolis romans

Je vous propose d’abord quelques uns de mes livres coups de coeur, puis des ouvrages plus récents !

Romans

1. Orgueil et Préjugés, Jane Austen, 6,60 €. Un classique ! Parfait, par exemple, pour votre soeur/maman/meilleure amie qui a aimé le film mais n’a encore jamais lu la plume de la talentueuse Jane Austen.

Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits… Jane Austen peint avec ce qu’il faut d’ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd’hui comme hier, on s’indigne avec l’orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu’emprunte l’amour…

2. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee, 6,60 €. Ce roman est un petit bijou ! Il a reçu le Prix Pulitzer en 1961.

Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un afro-américain accusé d’avoir violé une femme blanche.

3. Corps et âme, Frank Conroy, 9,50 €. Un magnifique roman tendre et musical, trop souvent méconnu en France.

À New York, dans les années 40, un enfant regarde, à travers les barreaux du soupirail où il est enfermé, les chaussures des passants qui marchent sur le trottoir. Pauvre, sans autre protection que celle d’une mère excentrique, Claude Rawlings semble destiné à demeurer spectateur d’un monde inaccessible. Mais dans la chambre du fond, enseveli sous une montagne de vieux papiers, se trouve un petit piano désaccordé. En déchiffrant les secrets de son clavier, Claude va se découvrir lui-même : il est musicien. Ce livre est l’histoire d’un homme dont la vie est transfigurée par un don. Son voyage, à l’extrémité d’une route jalonnée de mille rencontres, amitiés, amours romantiques, le conduira dans les salons des riches et des puissants, jusqu’à Carnegie Hall… La musique, évidemment, est au centre du livre – musique classique, grave et morale, mais aussi le jazz, dont le rythme très contemporain fait entendre sa pulsation irrésistible d’un bout à l’autre du roman. Autour d’elle, en une vaste fresque foisonnante, Frank Conroy brosse le tableau fascinant, drôle, pittoresque et parfois cruel d’un New York en pleine mutation.

4. La part de l’autre, Eric-Emmanuel Schmidt, 7,90 €. Mi-romanesque, mi-historique, ce livre percutant nous tient en haleine jusqu’à la dernière page !

Que se serait-il passé si l’Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d’artiste ? Cette minute-là aurait changé le cours d’une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde…

5. Beloved, Toni Morrison, 8,10 €. Un roman bouleversant, qui a reçu le Prix Pulitzer en 1988. À offrir à un lecteur aguerri.

Inspiré d’un fait divers survenu en 1856, Beloved exhume l’horreur et la folie d’un passé douloureux. Ancienne esclave, Sethe a tué l’enfant qu’elle chérissait au nom de l’amour et de la liberté, pour qu’elle échappe à un destin de servitude. Quelques années plus tard, le fantôme de Beloved, la petite fille disparue, revient douloureusement hanter sa mère coupable.

6. Les contes macabres, Edgar Allan Poe, 29,95 €. Les célèbres nouvelles de Poe, un classique magnifiquement sombre !

À l’occasion du bi-centenaire de la naissance de cet immense auteur, cette édition inédite intitulée Les contes macabres vous propose une immersion au cœur d’une dizaine d’histoires telles que « La chute de la maison Usher », « Bérénice », « Le chat noir »… magnifiquement illustrées et mises en lumière par l’auteur Benjamin Lacombe.

NB : Bien sûr ces livres (à l’exception de La part de l’autre, dont l’auteur est français) sont encore mieux dans leurs versions originales en anglais !

Romans 2

1. D’après une histoire vraie, Delphine Vigan, 20 €. Prix Renaudot et Prix Goncourt des Lycéens 2015.

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain.Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. »
Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

2. Le crime était signé, Lionel Olivier, 8,90 €. Prix du Quai des Orfèvres 2016.

À peine seize ans, cette gamine retrouvée nue, étranglée près du cimetière… Et ces pervers qui s’exhibent entre les tombes… Et ce fumier qui croit séquestrer l’innocence qu’il a perdue…

Morte d’avoir trop ou mal aimé ? Des halls de banlieue, zones de non-droit, à la propriété somptueuse d’aristocrates au-dessus des lois, la Crim’ est malmenée, impuissante à répondre au drame des parents ! Alors que l’ADN reste muet, un témoin « signe » une vérité singulièrement humaine…
Auteur de plusieurs romans policiers, Lionel OLIVIER excelle à révéler les coulisses d’une enquête, à mettre en scène avec émotion les doutes des policiers comme l’énergie recouvrée du « 36 ».

3. Boussole, Mathias Enard, 21,80 €. Prix Goncourt 2015.

Insomniaque, sous le choc d’un diagnostic médical alarmant, Franz Ritter, musicologue viennois, fuit sa longue nuit solitaire dans les souvenirs d’une vie de voyages, d’étude et d’émerveillements.
Inventaire amoureux de l’incroyable apport de l’Orient à la culture et à l’identité occidentales, Boussole est un roman mélancolique et enveloppant qui fouille la mémoire de siècles de dialogues et d’influences artistiques pour panser les plaies du présent.
Après Zone, après Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, après Rue des Voleurs… l’impressionnant parcours d’écrivain de Mathias Enard s’épanouit dans une magnifique déclaration d’amour à l’Orient.

4. 2084, La fin du monde, Boualem Sansal, 19,50 €. Grand Prix du roman de l’Académie Française 2015.

L’Abistan, immense empire, tire son nom du prophète Abi, « délégué » de Yölah sur terre. Son système est fondé sur l’amnésie et la soumission au dieu unique. Toute pensée personnelle est bannie, un système de surveillance omniprésent permet de connaître les idées et les actes déviants. Officiellement, le peuple unanime vit dans le bonheur de la foi sans questions. Le personnage central, Ati, met en doute les certitudes imposées. Il se lance dans une enquête sur l’existence d’un peuple de renégats, qui vit dans des ghettos, sans le recours de la religion… Boualem Sansal s’est imposé comme une des voix majeures de la littérature contemporaine. Au fil d’un récit débridé, plein d’innocence goguenarde, d’inventions cocasses ou inquiétantes, il s’inscrit dans la filiation d’Orwell pour brocarder les dérives et l’hypocrisie du radicalisme religieux qui menace les démocraties.

5. La cache, Christophe Boltanski, 20 €. Prix Femina 2015.

« Nous avions peur. De tout, de rien, des autres, de nousmêmes. De la petite comme de la grande histoire. Des honnêtes gens qui, selon les circonstances, peuvent se muer en criminels. De la réversibilité des hommes et de la vie. Du pire, car il est toujours sûr. Cette appréhension, ma famille me l’a transmise très tôt, presque à la naissance. »
Que se passe-t-il quand on tête au biberon à la fois le génie et les névroses d’une famille pas comme les autres, les Boltanski ? Que se passe-t-il quand un grand-père qui se pensait bien français, mais voilà la guerre qui arrive, doit se cacher des siens, chez lui, en plein Paris, dans un « entredeux », comme un clandestin ? Quel est l’héritage de la peur, mais aussi de l’excentricité, du talent et de la liberté bohème ? Comment transmet-on le secret familial, le noyau d’ombre qui aurait pu tout engloutir ?
La Cache est le roman-vrai des Boltanski, une plongée dans les arcanes de la création, une éducation insolite « Rue-de-Grenelle », de la Seconde Guerre mondiale à aujourd’hui. Et la révélation d’un auteur.

6. La septième fonction du langage, Laurent Binet, 22 €. Prix du roman Fnac 2015 et Prix interallié 2015.

« À Bologne, il couche avec Bianca dans un amphithéâtre du XVIIe et il échappe à un attentat à la bombe. Ici, il manque de se faire poignarder dans une bibliothèque de nuit par un philosophe du langage et il assiste à une scène de levrette plus ou moins mythologique sur une photocopieuse. Il a rencontré Giscard à l’Elysée, a croisé Foucault dans un sauna gay, a participé à une poursuite en voiture à l’issue de laquelle il a échappé à une tentative d’assassinat, a vu un homme en tuer un autre avec un parapluie empoisonné, a découvert une société secrète où on coupe les doigts des perdants, a traversé l’Atlantique pour récupérer un mystérieux document. Il a vécu en quelques mois plus d’événements extraordinaires qu’il aurait pensé en vivre durant toute sa vie. Simon sait reconnaître du romanesque quand il en rencontre. Il repense aux surnuméraires d’Umberto Eco. Il tire sur le joint. »
Le point de départ de ce roman est la mort de Roland Barthes, renversé par une camionnette de blanchisserie le 25 février 1980. L’hypothèse est qu’il s’agit d’un assassinat. Dans les milieux intellectuels et politiques de l’époque, tout le monde est suspect…

Quelques chouettes livres de blogueuses

Cadeaux de Noël - livresLivres cuisine1. Love, Style, Life, Garance Doré, 25 € (il vient de sortir et il est très cool ! Garance parle de son parcours, de sa vision du style, de la vie en général, le tout avec beaucoup d’humour et de second degré).
2. Le grand livre du DIY, Emilie Guelpa (du blog Griottes), 29 € (idem, tout nouveau tout beau ! Je me le suis acheté aussi et je l’adore. Les tutos sont classés par matière : bois, cuivre, verre, etc.)
3. Inspirations scandinaves, Carien Keyvan et Anne-Sophie Michat (Hëllø Blogzine), 22 € (plein de belles idées déco pour les fans de déco nordique).
4. Délicieusement green, Angèle Ferreux-Maeght (La guingette d’Angèle), 16,90 €.
5. Journal d’une food styliste, Linda Lomelino (Call me cupcake), 19,90 €.

Et voici enfin quelques BD à déposer au pied du sapin :

BD

1. California Dreamin’, Pénélope Bagieu, 24 €.

Ellen naît en 1941 dans une famille juive de Baltimore et, petite déjà, rêve de devenir chanteuse. Sa voix est incroyable, mais sa personnalité aussi excentrique qu’attachante cache une faille de taille : Ellen est boulimique. Et grosse. Trop grosse pour espérer un jour devenir une star. Pourtant quand, à 19 ans, elle devient Cass Elliot, c’est pour échapper à son avenir de vendeuse de pastrami et tenter sa chance à New York ! C’est là que, happée par la folk de l’époque, Cass tombe amoureuse de Denny, le chanteur des Journeymen…

2. L’Arabe du futur 2, Riad Sattouf, 20,90 € (et/ou le premier tome bien sûr).

Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf raconte dans L’Arabe du futur sa jeunesse au Moyen-Orient. Dans le premier tome (1978-1984) le petit Riad était balloté entre la Libye, la Bretagne et la
Syrie. Dans ce second tome, qui couvre la première année d’école en Syrie (1984-1985), il apprend à lire et écrire l’arabe, découvre la famille de son père et, malgré ses cheveux blonds et deux semaines de vacances en France avec sa mère, fait tout pour devenir un vrai petit syrien et plaire à son père.
La vie paysanne et la rudesse de l’école à Ter Maaleh, les courses au marché noir à Homs, les dîners chez le cousin général mégalomane proche du régime, les balades assoiffées dans la cité antique de Palmyre : ce tome 2 nous plonge dans le quotidien hallucinant de la famille Sattouf sous la dictature d’Hafez Al-Assad.

3. Qui ne dit mot, Stéphane de Groodt et Grégory Panaccione, 17,95 €.

Vivez l’infernale journée d’un sympathique trentenaire dans une astucieuse et surprenante comédie née de l’imagination de deux ténors de l’humour.
John est en retard pour son rendez-vous. Changement d’heure, voisins pénibles, embouteillages,… le monde entier semble s’être ligué contre lui et la journée se révèle difficile, « trop » pleine de surprises, pour ne pas dire étrange… Découvrez un récit riche en rebondissements à l’humour absurde, unique et maîtrisé !

4. Toujours aussi cons, Cabu (300 dessins toujours d’actualité), 18,90 €.

Dessinateur de presse depuis ses 14 ans, Cabu a chroniqué la société française et internationale dans Pilote, Hara-Kiri, Charlie Hebdo et Le Canard enchaîné. Pour chaque dessin, Cabu faisait son marché sur l’inépuisable planète des cons. Politiciens, militaires, religieux de toutes confessions, affairistes, etc. : personne n’échappait à son attention. Bien des cons attendaient avec impatience d’être distingués par Cabu. Simplement parce qu’une caricature de lui, c’était la garantie d’une postérité !

J’espère que cette sélection vous a plu et vous a donné quelques idées :)
Je vous souhaite un bon weekend !

Pour découvrir mes sélections cadeaux précédentes, c’est ici :
déco
bijoux et accessoires
pour hommes
pour les petits

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply Samsha 18 décembre 2015 at 20:44

    Une sélection intéressante qui donne des idées !

    • Reply Les Jolis Mondes 19 décembre 2015 at 10:39

      Merci pour ton commentaire Samsha :) Ça peut aussi être des idées de livres à s’offrir (j’ai d’ailleurs chez moi plusieurs livres de Salgado, Love, Style, Life de Garance Doré et Le grand livre du DIY d’Emilie Guelpa !)

  • Reply daysofcamille 19 décembre 2015 at 09:36

    J’aime beaucoup :) Merci pour toutes ces idées ! Je pense en prendre pour moi aussi … :)

    • Reply Les Jolis Mondes 19 décembre 2015 at 10:41

      Merci Camille, je suis ravie que ça te plaise ! Tu as bien raison, moi aussi j’adore m’offrir de beaux livres de temps en temps ;)

  • Reply Lucie 19 décembre 2015 at 13:55

    Merci pour cette superbe sélection de livre!
    J’avoue que je crois que ça sera plutôt des cadeaux à moi-même haha

    • Reply Les Jolis Mondes 21 décembre 2015 at 11:27

      Haha, ça marche aussi oui ;)

  • Reply Julia 19 décembre 2015 at 20:31

    Top la sélection (surtout les livres de photographie) :)

    • Reply Les Jolis Mondes 21 décembre 2015 at 11:27

      Oui ils sont tous top, surtout Salgado et Steve McCurry :D

  • Reply Victoria's Tea Time 24 décembre 2015 at 13:12

    Jolie sélection !
    Ahhhh Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, que de souvenirs, ainsi que orgueil et préjugés étudiés en classe…
    Merci pour toutes ces sélections de Noel tip top, qui m’ont permis de trouver certains cadeaux :)
    A bientôt,
    Victoria
    ps : Merry Christmas :)

    • Reply Les Jolis Mondes 15 janvier 2016 at 10:43

      Avec beaucoup de retard, merci Victoria !! Trop contente que mes sélections t’aient aidée à trouver certains cadeaux :D

    Leave a Reply