Culture, People

3 TED Talks intelligents et inspirants

29 février 2016

Ted Talks

Connaissez-vous les TED Talks ? Il s’agit d’une série internationale de conférences organisées depuis 1984 par une organisation à but non lucratif, dans le but de partager « des idées qui valent la peine d’être diffusées » (« Ideas Worth Spreading »). Les conférenciers sont des personnes souvent très différentes, venues de toutes les discipline et de toutes les cultures (chercheurs, entrepreneurs, hommes politiques, artistes, enseignants, etc.) et l’éventail de sujets couverts est très large, ce qui permet à tout un chacun d’y trouver son compte (les lettres TED signifient Technology, Entertainment and Design). Les présentations sont en anglais mais le site propose des sous-titres français. J’aimerais aujourd’hui partager avec vous 3 TED Talks que je trouve particulièrement inspirants et qui encouragent à la réflexion. Si cela vous plait, n’hésitez pas à me le dire en laissant un petit commentaire car j’envisage de partager d’autres conférences dans de futurs articles !

1. Do Schools Kill Creativity?
(L’école tue-t-elle la créativité ?)
par Ken Robinson (février 2006)

C’est avec cette brillante présentation de 2006 que j’ai découvert les TED Talks. Ken Robinson y souligne avec un humour so British l’importance de la créativité et il pointe du doigt les mécanismes éducatifs qui tendent à l’écraser plutôt qu’à la développer. Il déplore la façon dont on stigmatise les erreurs et dont on réprime la spontanéité. Selon lui, il est également temps d’arrêter de hiérarchiser les sujets d’étude au détriment des arts et humanités. Il prend notamment l’exemple inspirant de la danseuse et chorégraphe Gillian Lynne (Cats, The Phantom of the Opera), encouragée à suivre des cours de danse par un médecin que sa mère était venue voir pour essayer de comprendre les problèmes de sa fille à l’école. « Mrs Lynne, Gillian isn’t sick. She’s a dancer! » Étant enseignante, les idées de Ken Robinson m’intéressent tout particulièrement, mais je pense que toux ceux qui ont à coeur les questions d’éducation, au sens large du terme, doivent absolument regarder cette conférence !

Ken Robinson. Source: ted.com

Quelques citations :

« Kids will take a chance. If they don’t know, they’ll have a go, am I right? They’re not afraid of being wrong. Now I don’t mean that being wrong is the same thing as being creative. What we do know is if you’re not prepared to be wrong, you’ll never come up with anything original – if you’re not prepared to be wrong. And by the time they get to be adults, most kids have lost that capacity. They have become frightened of being wrong. And we run our companies like this by the way, we stigmatize mistakes. And we’re now running national education systems where mistakes are the worst thing you can make. And the result is that we are educating people out of they creative capacities. »

« There isn’t an education system on the planet that teaches dance everyday to children the way we teach them mathematics. Why? »

« If you think of it, the whole system of public education around the world is a protracted process of university entrance. And the consequence is that many highly-talented, brilliant, creative people think they’re not, because the thing they were good at at school wasn’t valued or was actually stigmatized. And I think we can’t afford to go on that way. »

« I believe our only hope for the future is to adopt a new conception of human ecology, one in which we start to reconstitute our conception of the richness of human capacity. Our education system has mined our minds in the way that we strip-mine the earth for a particular commodity, and for the future, it won’t serve us. We have to rethink the fundamental principles on which we’re educating our children. »

Vous pouvez visionner la vidéo juste ici !

2. Why some of us don’t have one true calling
(Pourquoi certains d’entre nous n’ont pas de vocation)
par Emilie Wapnick (avril 2015)

Avez-vous déjà eu l’impression d’avoir d’être un peu touche à tout et de ne pas avoir de vocation particulière ? L’idée de vous limiter à un domaine d’étude ou à une profession bien spécifique, spécialisée, vous ennuie-t-elle d’avance ? Peut-être faites-vous partie de ces personnes qu’Emilie Wapnick qualifie de multi-potentialistes (multipotentialites). Je me suis un peu reconnue dans sa présentation : mon blog ne s’appelle pas Les Jolis Mondes pour rien, il y a tellement d’univers qui m’intéressent ! D’ailleurs je suis à la fois enseignante, chercheuse et blogueuse, et puis un peu voyageuse, photographe, chanteuse… Emilie Wapnick prend plusieurs exemples soigneusement choisis et elle expose ce qu’elle considère comme les trois principaux « super pouvoirs » des multi-potentialistes : 1) la synthèse des idées (qui facilite l’innovation), 2) la rapidité d’apprentissage, 3) l’adaptabilité. « Multipotentialites, the world needs us!« 

Emilie Wapnick. Source: ted.com

Quelques citations :

« See, the problem wasn’t that I didn’t have any interests, it was that I had too many. »

« We are first asked the question ‘What do you want to be when you grow up’ when we’re about 5 years old. And the truth is that no one really cares what you say when you’re that age. It’s considered an innocuous question posed to little kids to elicit cute replies like ‘I want to be an astronaut,’ or ‘I want to be a ballerina,’ or ‘I want to be a pirate.’ Insert Halloween costume here. But this question get asked of us again and again as we get older, in various forms for instance high school students might get asked what major they’re going to pick in college. And at some point, ‘What do you want to be when you grow up’ goes from being the cute exercise it once was to the thing that keeps us up at night. Why? See, while this question inspires kids to dream about what they could be, it does not inspire them to dream about all that they could be. »

« The notion of the narrowly focused life is highly romanticized in our culture. It’s this idea of destiny, the one true calling (…) But what if you’re someone who’s not wired this way? What if there are a lot of different subjects that you’re curious about and many different things you want to do? (…) There is nothing wrong with you. What you are is a multipotentialite. »

« As a society, we have a vested interest in encouraging multipotentialites to be themselves. We have a lot of complex, multidimensional problems in the world right now, and we need creative, out-of-the-box thinkers to tackle them. Now, let’s say that you are, in your heart, a specialist. You came out of the womb knowing you wanted to be a pediatric neurosurgeon. Don’t worry, there’s nothing wrong with you either. In fact some of the best teams are comprised of a specialist and multipotentialite paired together. (…) It’s a beautiful partnership. »

« If there is one thing you take away from this talk, I hope that it is this: embrace your inner wiring, whatever that may be. If you’re a specialist at heart, then by all means specialize. That is where you’ll do your best work. But to the multipotentialites in the room, including those of you who may have just realized in the last 12 minutes that you are one, to you I say, embrace your many passions, follow your curiosity down those rabbit holes, explore your intersections. »

Vous trouverez la vidéo juste là.

3. Looks aren’t everything. Believe me, I’m a model
(L’apparence ne fait pas tout. Faites-moi confiance, je suis mannequin)
par Cameron Russell (octobre 2012)

Cameron Russell est mannequin. Elle est belle, grande, mince, blanche. Elle dit avoir gagné la « loterie génétique » dans une industrie qui continue d’élever ces traits physiques au rang de perfections. Elle pose un regard critique sur cet « héritage d’oppression raciale et sexiste » et rappelle que les photos d’elle que l’on voit dans les magazines sont des constructions. Elle met notamment en parallèle ses premières photos en tant que jeune mannequin et ses photos de famille aux mêmes âges et le contraste est assez impressionnant… Cameron Russell remet également en question la prétendue confiance en soi des mannequins. Dans un métier où l’apparence est reine, on se pose sans cesse des questions sur son apparence, on est en fait rarement bien dans sa peau. Cette présentation touchante et honnête m’a vraiment interpelée. Elle permet de rappeler que l’industrie de la mode a encore bien des choses à changer…

Cameron Russell, TED talk

Quelques citations :

« The real way that I became a model is I won a genetic lottery, and I am the recipient of a legacy (…) For the past few centuries we have defined beauty not just as health and youth and symmetry that we’re biologically programmed to admire, but also as tall, slender figures, and femininity and white skin. (…) In 2007, a very inspired NYU Ph.D. student counted all the models on the runway, every single one that was hired, and of the 677 models that were hired, only 27, or less than four percent, were non-white.« 

« I hope what you’re seeing is that these pictures are not pictures of me. They are constructions, and they are constructions by a group of professionals, by hairstylists and makeup artists and photographers and stylists and all of their assistants and pre-production and post-production, and they build this. That’s not me. »

« When I was researching this talk, I found out that of the 13-year-old girls in the United States, 53% don’t like their bodies, and that number goes to 78% by the time that they’re 17. »

« So, the last question people ask me is, « What is it like to be a model? » And I think the answer that they’re looking for is, « If you are a little bit skinnier and you have shinier hair, you will be so happy and fabulous. »And when we’re backstage, we give an answer that maybe makes it seem like that. We say, « It’s really amazing to travel, and it’s amazing to get to work with creative, inspired, passionate people. » And those things are true, but they’re only one half of the story, because the thing that we never say on camera, that I have never said on camera, is, « I am insecure. » And I’m insecure because I have to think about what I look like every day. And if you ever are wondering, « If I have thinner thighs and shinier hair, will I be happier? » you just need to meet a group of models, because they have the thinnest thighs, the shiniest hair and the coolest clothes, and they’re the most physically insecure women probably on the planet. »

« If there’s a takeaway to this talk, I hope it’s that we all feel more comfortable acknowledging the power of image in our perceived successes and our perceived failures. »

Pour regarder la vidéo, rendez-vous sur ted.com

À vous la parole !

Connaissiez-vous les TED Talks ? Qu’avez-vous pensé de ces trois présentations ?
Aimeriez-vous que je partage plus de vidéos TED dans de futurs articles ?

You Might Also Like

13 Comments

  • Reply Amélie Tamarin 29 février 2016 at 13:36

    OMG, la vidéo d’Emilie Wapnick est une vraie révélation : je peux arrêter de m’auto-flageller ! (Mais d’ici à ce que la société arrête de me flageller…)
    Je connaissais déjà les TED Talks, par une amie m’avait envoyé une vidéo de Larry Smith, et j’apprécie beaucoup ce média qui incite vraiment à la réflexion. Je dois dire que je ne m’amuse pas à rechercher les vidéos sur leur site, car à mon sens l’ingurgitation massive peut vite être contre-productive. Le but est bien d’inciter à une réflexion sur soi, et j’ai du mal à croire qu’après une dizaine de visionnages on ait encore les idées claires pour entamer une démarche d’introspection efficace.
    Du coup, si tu distillais tes trouvailles de temps en temps, cela me plairait beaucoup car tu ferais un premier tri, à moi ensuite de faire le second (je n’ai par exemple pas regardé la vidéo de Cameron Russell parce que ça m’intéresse moins… et parce que celle d’Emilie Wapnick va m’occuper pour la journée !). Donc oui, je suis totalement partante pour cette idée !

    • Reply Les Jolis Mondes 8 mars 2016 at 20:48

      Haha, et voilà, tu es juste une multi-potentialiste, pas de souci à se faire :) C’est une force en fait, même si ça demande un peu d’effort pour canaliser tout ça ici et là ! Je ne connais pas Larry Smith, je mets en marque-page son talk « Pourquoi vous allez échouer à avoir une grande carrière » et je regarderai ça dès que j’aurai 15 min de concentration devant moi. Je suis contente que l’idée des petites sélections TED Talks te plaise, j’en ferai de temps en temps du coup. A bientôt !

  • Reply traveling brunette 29 février 2016 at 18:47

    C’est marrant car j’ai regardé réçemment celle de « Why some of us don’t have one true calling », et j’ai bien aimé sentir dans la voix d »Emilie son trac qui s’évapore au fur et à mesure qu’elle voit que son public réagit. J’ai adoré aussi un Ted sur les animaux qui vivent dans des profondeurs abyssales , j’aime bien aussi celui ci, https://www.ted.com/talks/bunker_roy
    bref, il y a pleins de sujets passionnants et c’est une fenêtre ouverte sur d’autres cultures et de initiatives aussi. Je trouve ça fort de parler pendant 12 mn mini sans des euh et des ah, j’essaie de prendre exemple sur eux lorsque je prends la parole en public mais c’est pas facile ! J’ai remarqué aussi que beaucoup utilisaient l’humour pour faire passer leur message, bref ces personnes sont inspirantes à divers points de vue, donc oui, si tu as des Ted à nous conseiller je suis preneuse !

    • Reply Les Jolis Mondes 8 mars 2016 at 20:54

      Oui tout à fait, on sent qu’elle se détend au fur à mesure de la conférence, c’est drôle :) Le talk de Bunker Roy est passionnant, ce projet est tellement inspirant ! On a vraiment besoin de plus d’initiatives de ce genre. J’ai mis la conférence de Paul Snelgrove sur les profondeurs de l’océan en marque-page pour un futur weekend. C’est un sujet qui est a priori moins accessible (je ne connais rien à l’océanographie) donc il faut que je sois particulièrement disponible.
      A bientôt pour de futures sélections TED ;)

  • Reply lipspicntrips 1 mars 2016 at 00:48

    Coucou !

    Je connais le concept des TdX conférences, j’aime beaucoup ce concept d’ailleurs.
    J’ai regardé celle de la mannequin. C’est vrai lorsqu’on y pense qu’elles ne vivent que pour les apparences et devoir à s’en préoccuper autant quotidiennement doit être usant !
    C’est vrai aussi que ces photos que l’on voit un peu partout sont des contructions, un peu comme celles que l’on voit d’ailleurs sur instagram des univers des blogueuses. Une image est une manipulation définie par la perspective qu’on décide de lui donner.
    Cependant la jeune femme est magnifique, avec artifice ou sans
    ;)

    Gros bisous !

    • Reply Les Jolis Mondes 8 mars 2016 at 20:55

      Je suis ravie que cette conférence t’ait intéressée, j’ai vraiment apprécié l’honnêteté avec laquelle Cameron Russell parle de son métier. Et je suis d’accord, elle est absolument canon :) Bisous !

  • Reply Pauline - L'Atelier des Mots 2 mars 2016 at 12:11

    Merci Sarah pour cet article très intéressant ! J’avais déjà visionné celle de Cameron Russel, et je m’en vais regarder les 2 autres :) Je te recommande aussi celle-ci : https://www.ted.com/talks/brene_brown_on_vulnerability?language=fr
    A bientôt !

    • Reply Les Jolis Mondes 8 mars 2016 at 20:57

      Merci beaucoup pour le partage ! J’ai regardé la vidéo de Brene Brown, que je ne connaissais pas du tout, et elle est super ! J’adore l’humour de cette chercheuse un peu control freak qui s’exprime avec une grande honnêteté. J’espère que les deux premiers TED talks que je mentionne t’ont plu :)

      • Reply Pauline - L'Atelier des Mots 9 mars 2016 at 11:54

        Je suis contente que la vidéo t’ait plu ! Moi aussi j’ai beaucoup aimé sa franchise et son humour :)
        Oui les 2 vidéos m’ont plu, surtout celle de Ken Robinson !!

  • Reply Nathalie Gobé 7 mars 2016 at 13:58

    Salut Sarah!
    Je ne connais pas les Ted! L’idée à l’air géniale! Je vais regarder celui d’Emilie Wapnick. Le sujet me parle énormément, je réponds aux 3 critères!
    Le plus c’est que les vidéos sont sous-titrées, on n’a pas toutes ton niveau ;)
    Merci pour la découverte!
    Bisous!

    • Reply Les Jolis Mondes 8 mars 2016 at 16:03

      Haha, je te vois bien comme une multi-potentialiste en effet :) Et oui, j’ai oublié de préciser dans l’intro que les vidéos sont sous-titrées (avec quelques traductions maladroites parfois mais ça reste top). Je vais l’ajouter ! Bisous !!

    Leave a Reply